Comment devenir Freelance

Un freelance est une personne qui exerce son activité professionnelle en tant qu’indépendant, en toute autonomie. Il travaille seul, n’a pas de patron et aucun employé. Son activité se déroule sous forme de missions, de durées variables et pour différents donneurs d’ordre.

Peut-être t’es tu déjà penché sur ce choix de carrière. Il est vrai que sur le papier, l’offre paraît alléchante. Mais comme tout projet, le développement d’une activité indépendante demande de la préparation et de l’investissement

Pourquoi devenir Freelance ?

Selon une étude récente, 90% des freelances le sont par choix. Différentes motivations peuvent se cacher derrière ce choix.

  • devenir indépendant, ne pas dépendre d’un patron. Le monde du salariat fait de moins en moins rêver, de nombreux travailleurs sont déçus de leur situation. Ne rendre de comptes qu’à soi-même, assumer ses choix et être responsable de sa réussite (ou pas) peut motiver les personnes en recherche de challenge.
  • gagner en liberté. En devenant freelance, tu deviens maître de ton temps. Tu gères ton activité en fonction de tes envies, tu adoptes un rythme de travail cohérent avec tes projets et tes objectifs.
  • choisir ses missions et ses clients. Le freelance peut choisir les personnes avec qui travailler, ce qui est un atout non négligeable quand on souhaite rester aligner avec ses valeurs.
  • travailler d’où l’on veut. Après la notion de liberté temporelle, vient la liberté géographique. L’entrepreneur 2.0 n’a besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet pour travailler. Qu’il soit chez lui, dans un espace de coworking, à l’étranger, peu importe. 
  • tester une idée d’entreprise. Il est tout à fait possible de démarrer une activité de freelance en parallèle d’une activité salariée. De cette manière, on se confronte à la réalité de entrepreneuriat avant de se lancer dans le grand bain.
  • gagner plus. L’argent est un facteur de motivation également. Le freelance détermine ses propres tarifs et ceux-ci peuvent être dé corrélés du temps passé à remplir la mission (rémunération au forfait par exemple).

Tu as peut-être de très bonnes raisons de te lancer en tant que freelance. Mais pour maximiser tes chances de réussite, tu dois te préparer du mieux possible. 

Image par Lukas Bieri de Pixabay

Construire son business plan

La création d’un business plan est une étape incontournable pour ton projet. Celle-ci va te permettre de définir des objectifs clairs et d’avoir une vision précise de ce que tu vas accomplir. Tu vas t’attacher à étudier en profondeur trois grands domaines liés à ton projet.

  • réaliser une étude de marché. C’est la base pour connaitre ta clientèle cible, ses attentes et l’offre que tu vas proposer. Il convient également d’étudier la concurrence pour voir quels sont les points positifs et négatifs des offres déjà présentes sur le marché visé.
  • créer ton business model. Tu vas rentrer dans le concret : quel type de produit/service tu vas proposer, à quel prix, avec quels fournisseurs… En mettant à plat le fonctionnement prévu, tu vas te rendre compte de la faisabilité ou non de ton idée. Tu vas pouvoir déterminer un seuil de rentabilité qui te servira d’indicateur à suivre pour t’engager, ou non, dans telle ou telle voie.
  • les frais de fonctionnement. De premier abord, on pourrait penser qu’ils sont minimes quand on est freelance. Ce n’est pas systématique, loin de là. Tu vas faire face à des frais multiples : création juridique, comptable, communication, frais de déplacements, matériel informatique, logiciels…

Tu peux avoir l’idée du siècle, si ton projet n’est pas verrouillé grâce à une étude sérieuse, tu as de fortes chances de rencontrer d’importantes difficultés. Ce serait dommage de mettre en péril ton activité par manque de préparation…

Image par yogesh more de Pixabay

Choisir son statut juridique

Pour devenir freelancer, tu peux opter pour la création d’une entreprise individuelle (EI) ou d’une société (EURL, SARL, SAS).

L’EI est dirigée par une personne physique. La forme la plus simple à mettre en place est le statut d’auto-entrepreneur. Si les démarches de création sont sont simples et peu coûteuses, il faut néanmoins être vigilant quant aux conséquences possibles sur le patrimoine. En effet, il n’y a pas de distinction entre patrimoine personnel et professionnel dans ce cas.

Une société est représentée par une personne morale. Il est possible de s’associer, la responsabilité est limitée aux apports et le patrimoine personnel est protégé. En revanche, les démarches de création sont coûteuses et plus complexes que dans le cas de l’EI. 

Il est indispensable de se rapprocher d’un expert juridique pour déterminer le statut le plus adapté à ta situation et à tes objectifs.

Soigner sa communication

Une fois que ton activité est créée, et même avant, tu vas devoir te faire connaître. Pour commencer, ton entourage peut t’être d’une aide précieuse. Le bouche-à-oreille est un moyen de communication efficace, qui instaure plus de confiance. Tes prospects viennent de la part de connaissances communes, c’est un bon point pour toi.

Les réseaux sociaux sont certainement l’une des meilleures sources pour atteindre des personnes susceptibles d’être intéressées par ton offre. Que ce soit sur facebook, instagram, linkedin, ou autres, tu es à un clic de clients potentiels. Il est donc conseillé de soigner sa présence en ligne et de mettre au point une véritable stratégie de communication. Le but n’est pas de toucher le plus de personnes possibles, mais les bonnes personnes (ta clientèle cible, ou persona).

Image par Pete Linforth de Pixabay

En résumé

Le freelancing a le vent en poupe pour de nombreuses raisons. Les avantages sont certains et peuvent permettre de nous épanouir au travers d’une activité qui nous tient à cœur. Mais il ne faut pas occulter les défis que doivent relever les freelances : trouver des clients, gérer des revenus fluctuants, faire face à l’isolement, savoir gérer leur charge de travail, éviter de procrastiner…

Si ce choix te tente, creuse ton projet sérieusement et décide ensuite. A titre personnel, j’ai déjà exercé sous ce statut. La liberté (temporelle et géographique) était ma motivation principale. C’est une superbe aventure qui vaut le coup d’être vécue si tu en ressens le besoin. Prends en compte tes aspirations les plus profondes, ne te laisse pas influencer et fonce dans la voie que tu rêves d’emprunter !

Laisser un commentaire