Lancer un business pendant le confinement

Comment profiter du confinement pour ENFIN avancer sur ses projets

Depuis plusieurs semaines, la situation sanitaire se dégrade au niveau mondial. Certains n’ont pas pris la mesure du coronavirus, tandis que d’autres pensent que c’est la fin du monde. L’idée n’est pas de débattre sur qui a tort ou raison, mais d’observer les faits concrets. Depuis le mardi 17 Mars à 12h, la France est passée en situation de confinement. Les déplacements sont fortement restreints et la majorité des activités sont à l’arrêt. De ce fait, des millions de personnes se retrouvent enfermées chez elles.

Cette procédure contraignante, nécessaire pour éviter la propagation de l’épidémie, peut se révéler salvatrice, tout au moins au niveau individuel. En effet, à quand remonte la dernière fois où tu as eu du temps pour réfléchir sur ta vie, tes projets ou tes envies ? Et si cette baisse de rythme imposée te permettait de dresser un bilan et de te lancer enfin dans ce qui te tient à coeur ?

Image par Free-Photos de Pixabay

Regarde la réalité en face

Si tu n’es pas complètement cassé(e) par le système actuel et que tu as encore un peu d’espoir, il est probable que tu aies encore des rêves. Au fond de toi, tu penses mériter mieux que ta vie actuelle, ou tu es convaincu(e) d’avoir le potentiel pour réaliser des choses extraordinaires.

Plusieurs fois tu t’es lancé(e) dans des projets séduisants, mais tu n’as pas obtenu les résultats escomptés et tu as fini par abandonner. Ou alors, tu as une idée claire de ce que tu veux réaliser mais tu n’as jamais franchi le pas. Ta vision ne se concrétise pas, elle reste au stade de l’idée.

Bien évidemment, des tas de raisons expliquent ta situation.

  • le manque d’argent
  • tu n’as pas assez de temps
  • il te faudrait des compétences supplémentaires
  • le manque de réseau sur lequel t’appuyer
  • tu es trop jeune, ou trop vieux
  • tu ne seras pas crédible dans cette nouvelle activité
  • le confinement n’est pas le moment idéal pour se lancer…

On pourrait encore en trouver des dizaines sans problème ! Mais si tu es honnête avec toi-même tu admettras que ce ne sont que des excuses. En te donnant à fond, tu aurais pu surmonter ces obstacles. Penses-tu sincèrement avoir donné le meilleur de ce que tu pouvais donner ? Es-tu allé(e) au maximum de ce que tu pouvais ? Je parie que non…

Image par StockSnap de Pixabay

Que veux-tu vraiment faire ?

A partir de ce constat, tu as deux choix :

  • ne rien faire et ton idée restera un fantasme pour toujours
  • transformer ton rêve en objectif, avec des échéances et un plan d’action concret

Fais un point sur ce que tu veux VRAIMENT réalisé dans ta vie. Quelle serait ta vie idéale ? Je te propose quelques questions qui peuvent t’aider à clarifier ton projet.

  • Quelle est la plus grande réalisation que tu souhaiterais accomplir dans ta vie ? Ressens-tu une vocation particulière ?
  • Parmi tes passions, lesquelles sont en lien avec ce grand objectif ?
  • Quelles professions peuvent te permettre de faire des activités pour lesquelles tu te passionnes ?
  • Quelles expériences ou formations peuvent te servir dans ce projet ?

En procédant dans cet ordre, tu vas t’orienter dans ce qui compte réellement pour toi. Pense à ce que tu voudrais avoir accompli au crépuscule de ta vie. De quoi serais-tu fier ? A quoi ressemblerait le film de ta vie ? Prends conscience de l’importance du Temps et décide dés aujourd’hui que tu l’utiliseras à bon escient.

Détermine ton plan d’action

Pourquoi faire un plan d’action ? Tout simplement pour augmenter tes chances de succès. Grâce à ce travail préparatoire, ta vision va s’affiner. Peut-être à tu besoin de te former ? Tu vas également pouvoir anticiper d’éventuels obstacles et trouver les ressources dont tu as besoin.

A ce propos, on a souvent tendance à se poser la question « comment faire pour… ». C’est un bon début, ça permet d’être dans une spirale positive à la recherche de solutions. C’est préférable à l’immobilisme dû au manque de confiance (en soi, dans son projet, dans ses capacités…). Mais les limites de cette question peuvent vite nous freiner. En effet, il y a peu de chances pour que, seul, tu connaisses toutes les réponses possibles. Tu risques de passer à côté de solutions efficaces tout simplement car tu n’en as pas connaissance.

La question à se poser serait plutôt « qui peut m’aider à… ». Il te sera plus facile de trouver des personnes ressources, expertes dans un domaine plutôt que de chercher à tout connaitre toi-même. Trouve une personne qui sera passée par le chemin que tu t’apprêtes à prendre. Une personne qui a réussi dans le domaines d’activité que tu vises. Ce mentor pourra te conseiller et t’éviter de tomber dans les pièges qui pourraient se présenter à toi. C’est un gain de temps considérable que de pouvoir s’appuyer sur une personne de confiance, qui partage son expérience personnelle.

Pour réaliser un plan d’action efficace, tu vas passer par les étapes suivantes :

  • faire le point sur ta situation actuelle
  • transformer ton projet en objectifs et sous-objectifs SMART (j’en parle dans cet article)
  • anticiper tous les cas de figure possibles pour déceler d’éventuels obstacles
  • déterminer différentes façons d’atteindre ton objectif
  • lister les personnes susceptibles de t’aider dans ton projet
  • déterminer les ressources dont tu auras besoin
  • faire un rétroplanning pour évaluer la durée des différentes étapes et fixer la date de réalisation de ton projet

Pour en savoir plus et mieux préparer ton plan d’action, je te conseille cet excellent article du site organisologie.com 👍

Image par Pexels de Pixabay

Engage toi et mets toi en mouvement !

Logiquement, à ce stade du projet, ton niveau de confiance a augmenté et tu te projettes plus facilement. Tu as conscience que tu es tout proche de te lancer.

Même à ce niveau, il est possible qu’une petite voix te freine et te pousse à reporter, encore et encore, les actions à mener. C’est pour cette raison qu’il est important de t’engager auprès d’une ou plusieurs personnes que tu ne veux pas décevoir. Après tout, si tu ne va pas au bout d’un projet que toi seul connait, ce n’est pas grave, non ? Par contre, si tu t’es engagé(e) auprès de ta famille ou de tes amis par exemple, c’est une autre histoire. Personne n’aime décevoir ceux qu’il aime.

Cette pression positive te fera avancer quand tu rencontreras des difficultés, à condition d’avoir choisi la ou les bonne(s) personne(s). Fais attention aux « voleurs de rêves », qui peuvent te saper le moral et te faire douter pour de multiples raisons (volontairement ou involontairement).

Si ton projet te tient à coeur, qu’il est basé sur tes valeurs les plus profondes et que tu sais qu’il sera bénéfique pour autrui, tu as le devoir moral de le lancer ! Tu dois le faire pour toi, pour éviter les regrets dans quelques années. Pour ne pas avoir le sentiment d’être passé(e) à côté de quelque chose dans ta vie. Tu dois le faire pour les autres, si tu peux leur apporter de l’aide pourquoi refuser de leur tendre la main ?

Le confinement actuel représente une occasion unique de prendre du temps pour toi, de redéfinir ta vie. Décide maintenant de réussir, de réaliser ton ou tes rêves, et surtout lance toi ! Lire, se former, réfléchir c’est très bien. Mais au final, ce sont ceux qui agissent qui font la différence.

Il faut agir davantage, penser moins, et ne pas se regarder vivre

Chamfort

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *