Tout le monde connaît le livret A, le placement préféré des français. En 2018, il y avait 252,3 milliards d’euros de déposés sur l’ensemble des livrets A. Ce montant représente un peu plus de 10 % de la dette française, qui atteignait 2232,3 milliard d’euros à fin 2018. Une sacrée manne pour l’État donc, et qui a une utilité dans l’économie réelle.

Mais il ne plait pas en haut lieu, et dont la volonté de l’état est de réorienter l’épargne des français ailleurs.

Et pour y arriver, il fait en sorte que vous perdiez de l’argent avec votre livret A. Et oui, le placement préféré des français est un placement à perte.

Le Livret A, c’est quoi ?

Il s’agit d’un livret défiscalisé, sans impôt ni prélèvements obligatoires, gratuit, plafonné et garantie par l’État. Toutes les banques peuvent le distribuer, et ses encours sont gérés et utilisés par la Caisse des Dépôts et Consignations. Les fonds sont utilisés pour financer des projets sur le long terme, selon des orientations définies par l’État.

Voici les secteurs qui bénéficient des fonds du livret A :

  • le logement social
  • les structures destinées aux plus fragilisés
  • les grands projets de structuration du territoire (hôpitaux, universités, transports …)
  • les PME, via des prêts et des micro-crédits

Le livret A est donc d’utilité publique, et à l’origine, avait pour but d’inciter le peuple français à mettre de l’argent de coté pour les coups durs. A sa création en 1818, il n’y avait pas de protection sociale dans notre pays.

Par la suite, ce placement permettait de concilier rendement et utilité sociale. Il est dorénavant à placer dans la catégorie des (mauvais) revenus passifs, car il vous fait perdre du pouvoir d’achat.

Retrouvez plus de détail sur le livret A ici.

 

Pourquoi vous perdez de l’argent avec votre livret A ?

Garanti par l’État, le livret A a un coût pour les finances publiques.

Et nous le savons tous, la France n’a plus les moyens. Du moins, elle fait le choix de ne plus les avoirs. Bref, le livret A coûte cher, et de plus, l’Europe veut sa disparition. En effet, le taux moyen des livrets dans les autres pays est de 0,30%, donc le livret A ne rentre pas dans les normes européennes de libre concurrence.

Le gouvernement à donc plafonné, jusqu’à 2020, le taux du livret A à 0,75 %. Et prévoit de supprimer la garantie historique d’un alignement du taux du livret A sur le taux d’inflation.

L’inflation, c’est la hausse des prix. Si vous mettez de l’argent sur un placement et que la rémunération est inférieure à l’inflation, votre argent vaut moins.

Et c’est ce qui arrive avec le livret A. Voici un exemple concret pour preuve:

Début 2018, un produit vaut 100 euros. Vous décidez de ne pas l’acheter tout de suite, mais de placer 100 euros sur votre livret A.

L’inflation estimée pour 2018 est de 1,8%. Un produit qui valait 100 euros début 2018 vaut donc 101,8 euros fin 2018. Vos 100 euros placés sur le livret A vous ont rapporté 0,75%, vous avez donc maintenant 100,75 euros sur ce dernier.

Début 2018, vous pouviez acheter le produit avec vos 100 euros, puisqu’il en valait 100. Fin 2018, le produit coûte 101,80 euros et vous n’en avez que 100,75.

Votre placement a eu un rendement négatif, puisque votre pouvoir d’achat a baissé. Vous avez gagner de l’argent, mais vous avez perdu en pouvoir d’achat.

 

Un bon placement doit donc avoir un rendement supérieur à l’inflation.

 

 

Comment faire mieux que le livret A et vaincre l’inflation ?

Aujourd’hui, les placements classiques rapportent peu ou pas. Du moins les placements sécurisés ou classiques.

Vous ne trouverez pas votre bonheur du coté des livrets réglementés (LEP, livret bleu, CEL, PEL et autres). Le rendement est inférieur à l’inflation pour chacun d’entre eux.

Par contre, vous pouvez tester les livrets non réglementés et leur offres de bienvenues. A condition de ne pas s’éterniser une fois l’offre expirée (généralement un taux très intéressant pendant deux à trois mois).

Certaines assurances-vie et SCPI sont offrent également un rendement supérieur à l’inflation, mais il vous faudra être très sélectif, et bannir les frais d’entrée.

Vous trouverez ici le rendement des contrats d’assurance-vie en  2018. Rappelez-vous que les performances passées ne présages pas des performances futures.

Vous avez également la bourse. En vue de la chute du marché, il y a des affaires à faire.

Et contrairement à ce que l’on veut vous faire croire, l’or est également un bon investissement: le prix de l’once d’or est passée de 272 dollars en 2000 à 1290 dollars début 2019. Et le prix a été croissant.

 

Il y a toujours des bons placements, mais quoi qu’il en soit, le salut de vient pas du livret A. Il va vous falloir sortir des sentiers battus pour ce faire. Je vous propose 10 idées d’investissements en haut à droite de cet article.

Vous verrez, avec un peu d’astuce, vous pouvez concilier rentabilité et sécurité.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :