Vendre du muguet le 1er Mai

Vendre du muguet le 1er mai peut être une bonne solution pour gagner de l’argent de poche. Quels que soient ton objectif et ta motivation, il y a quelques étapes à maîtriser impérativement pour réussir.

Respecter la réglementation

La vente de muguet sur la voie publique le 1er mai est encadrée par un arrêté municipal. Celui-ci peut préciser les règles qui s’appliquent au sein de la commune. Cette réglementation existe en partie pour ne pas faire de concurrence déloyale aux fleuristes. Voici les principales règles à connaitre.

  • vente autorisée uniquement le 1er mai
  • ne pas s’installer à proximité d’un fleuriste (distance de 40 mètres minimum)
  • vente des brins en l’état, sans petit pot, panier ou poterie
  • vente limitée à de petites quantités, sans aucune autre fleur d’accompagnement
  • interdiction d’avoir une installation fixe (tables, tréteaux, bancs…)
  • le muguet vendu doit provenir uniquement de notre jardin ou de la récolte sauvage

Dans les faits, tu as certainement déjà constaté que ces règles ne sont pas toujours suivies. En effet, certaines municipalités sont plus ou moins tolérantes en ce qui concerne la vente de muguet.

Image par Peggy Choucair de Pixabay

L'importance des préparatifs

La première chose à faire est donc de te renseigner sur ce qui est permis, ou non, dans la commune où tu comptes vendre du muguet. De là découlera ton plan d’action. Tu éviteras également des soucis avec les forces de l’ordre. Sachant qu’en cas de non-respect de la réglementation, tu risques une amende et la confiscation de la marchandise. Autant prendre les devants 😉 

Ensuite, tu vas devoir trouver une source d’approvisionnement. Normalement, deux choix s’offrent à toi : faire pousser le muguet dans ton jardin ou le cueillir en forêt. La cueillette est le moyen le plus économique de te procurer les précieuses clochettes. Cependant, tu es soumis aux aléas climatiques et tu vas devoir trouver de bons coins à muguet. Quant aux plantations, les risques météorologiques sont les mêmes, et ça te demande du travail supplémentaire

Pour ces différentes raisons, de nombreux vendeurs se tournent vers l’achat en gros, à Rungis. Ce lieu est normalement réservé aux professionnels. En théorie, aucune transaction ne peut se faire sans une carte d’acheteur valide (sous peine d’amende). Dans les faits, de nombreux producteurs ne souhaitent pas faire la police et veulent écouler leur marchandise…

Enfin, tu vas choisir avec soin ton emplacement. Selon les endroits, la concurrence fait rage. Tu vas devoir trouver un emplacement avec du passage, à l’abri du vent et du soleil pour faciliter la conservation du muguet. Vise les commerces ouverts ce jour là : boulangeries, tabacs, distributeurs de billets… Pour s’installer dans de bonnes conditions, il peut être judicieux d’informer le propriétaire du commerce de ton projet. Ce n’est en rien une obligation, juste une question de politesse et de courtoisie.

Image par moerschy de Pixabay

Comment se transformer en pro de la vente

Le jour J est arrivé ! Tu as de beaux brins de muguets, tu es bien installé(e), tout se présente bien. Maintenant, tu vas mettre l’accent sur ce qui va faire la différence : TOI !

Comme tu le sais, il est important de soigner ta présentation pour faire une bonne impression. Sourire et bonne humeur sont de rigueur 😃 Tu dois prendre l’initiative du premier contact avec tes futurs clients, dire bonjour va dans ce sens. Trouve ce qui va te démarquer de ces X vendeurs concurrents : ta convivialité, la présentation de tes produits, tes prix…

Sois réactif et flexible vis-à-vis de tes prix. Ajuste les en fonction de la concurrence et de l’importance des achats de tes clients. Tu peux faire des offres de lots, ou des réductions au fur et à mesure que la journée avance pour éviter les invendus.

Dernier conseil : prends du plaisir dans ce que tu fais. Amuse toi, ne sois pas focalisé(e) sur l’argent. Les clients doivent ressentir cette joie de vivre. Pourquoi ne pas faire cette activité à deux ? Le temps passera plus vite et ça peut être un bon moyen de se créer des sortes de « sketches » de vente pour créer de la complicité avec les clients.

Image par Anastasia Gepp de Pixabay

Faire le bilan de sa journée

A la fin de la journée le moment sera venu de faire le bilan. Tout d’abord, au niveau des chiffres : 

  • chiffre d’affaire réalisé
  • bénéfices nets dégagés (chiffre d’affaire moins les sommes investies)
  • temps passé (y compris plantation, récolte, achat…)

Ensuite au niveau de ton ressenti : as-tu envie de recommencer l’an prochain, en améliorant certains points ? Qu’est-ce que tu as appris grâce à cette expérience ? 

La vente de muguet peut te rapporter plusieurs centaines d’euros en une seule journée. Si tu as l’âme d’un vendeur ou tout simplement que tu aimes le contact avec les gens, c’est peut être une activité à envisager l’an prochain 😉

 

Laisser un commentaire